Au rez de chaussée d'une ancienne ferme rénovée profitant d'une belle lumière naturelle.


LES CABINES :


Plusieurs cabines aux acoustiques variées, ajustables grâce à des systèmes amovibles permettent de choisir la couleur et l'esthétique sonore grâce à des panneaux mobiles réflecteurs, diffuseurs ou absorbants en fonction des goûts et de l'utilisation recherchée.

La cabine principale est d'une superficie de 48 m2, la seconde de 20 m2.

Un gros travail de correction acoustique a été effectué sur la cabine principale, notamment au moyens de différents dispositifs visant à optimiser les propriétés acoustiques de cette pièces de prises de sons. (voir article acoustique en bas de page). hyper important dans les cas de prises de sons acoustique( toutes sauf les instruments branché direct console).

La deuxième cabine est quant a elle beaucoup plus neutre, traitée principalement  en absorption.

Un système complet (et complexe) permet le "routing" de tous types  de sources audio (jack, xlr, midi...) depuis toutes les cabines et la régie.

Grâce aux doubles vitrages, le contact visuel entre les musiciens est maintenu.

 

Cliquez sur les photos pour plus de détails

 


LA RÉGIE :


Construite autour de préamplificateurs haut de gamme ; (lampes (tubes), transistor (solid-state) "fers de lance" de notre configuration,  centralisés vers les convertisseurs haut de gamme ANTELOPE, et la console numérique pour un maximum de flexibilité et de souplesse des réseaux casques.

Là aussi, une attention particulière a été portée sur l’acoustique de cette pièce si importante dans un studio.

Traitements via absorbeurs larges bandes, cloud, bass-trap, résonateurs type helmotz, diffuseurs de tim perry, diffuseurs skyline 1D et 2D de Schroeder....

On y trouve les périphériques, consoles, le monitoring et les stations audio-numériques.

D'une superficie de plus de 47m2, elle offre de l'espace aux musiciens, et est un critère important pour la qualité d'écoute.

 

L'ESPACE DÉTENTE :


Pour  décompresser entre les prises ou séances de mixage, prendre un café, se restaurer, parler musique autour du poêle à bois norvégien, ou s'allonger quelques instants.

L'espace détente avec cuisine équipée (évier, micro-ondes, machine à café, plaque chauffante, bouilloire, vaisselle, frigo...) grande table 10 places et LE flipper !

  • WIFI
  • Salle de bain avec lavabo, cabine de douche et WC.
 


 

ACOUSTIQUE :

Les domaines de l'acoustique ont toujours été d'un grand intérêt pour moi, c'est aussi une des raisons qui m'ont dirigées vers l'enregistrement.
L'étude des propriétés sonores d'un instrument dans un lieu, la diffusion des ondes dans cet l'espace, l'interaction entre un instrument et un microphone dans un local, ou celle d'une enceinte de monitoring dans une pièce, sont des règles impératives dont on se doit de tenir compte, ce n'est pas une question de préoccupation ou de volonté, ce sont des lois physiques dont on ne peut faire abstraction !

J'ai consulté pas mal d'ouvrage, documentations études sur la question, fais des formations et essayé de comprendre ces différents phénomènes, pas toujours simple.

De nos jours, il existe de fabuleux outils pour analyser ces problématiques, micros de mesures, logiciels d'analyse acoustique...

La stratégie est relativement simple. Tout d'abord, lancer une analyse de l'empreinte acoustique d'un espace clos. Une enceinte va diffuser une série de sons (selon le type de tests choisi), un micro de mesure (micro spécialement conçu pour cet usage), va capter tous les sons de la pièce (Les réflexions primaires, secondaires...Tous un tas d'autres phénomènes plus ou moins parasites...Filtrage en peigne, SBIR....).

Un logiciel va interpréter ces résultats pour en donner une série de courbes, graphiques... (rt 60, ondelettes, courbes de réponses fréquentielles ....). Il faudra alors développer une stratégie de traitement, afin d'essayer de réduire au maximum les altérations néfastes.

C'est alors qu'on va faire des choix quant aux solutions à apporter, et aux dispositifs à utiliser. Le but étant d'essayer, par l'intermédiaire de résonateurs, diffuseurs, absorbeurs, basstrap... De corriger le plus possible ces interactions.

L'enjeu est très important, une mauvaise position d'écoute, des dimensions de pièces inadaptées, un mauvais emplacement des monitorings.... etc...vont faire que la perception des mixages sera finalement différente de la réalité, puisque la régie va venir interférer sur l'équilibre général des mixages  (Tant au niveau dynamiques, temporel, fréquentiel...

Après avoir construit et installé ces dispositifs, on ajuste les emplacements, et fait de nouveau des analyses, et on peaufine tous ces ajustements...